Georgia Petit lexique du jargon du voyage

Ayant travaillé dans le secteur du transport et des voyages, j’utilise un jargon, des abréviations, et des formulations qui ne sont pas toujours faciles à comprendre pour tout le monde. Parce que je les utilise aussi régulièrement dans mon blog, comme dans la vie courante, voici un petit lexique pour vous aider à décoder…

 Les dates

A priori rien de bien compliqué. Tout peut se comprendre facilement.

Voici un exemple: 21JUN12, soit le 21 juin 2012. Deux chiffres pour le jour, trois lettres pour le mois, qui sont les trois premières lettres du mois en anglais, et les deux derniers chiffres de l’année. Peu d’ambiguité possible. On dira ainsi 04DEC12 pour le 4 décembre 2012, en préfixant le 0 pour plus de précision. Si l’année n’est pas précisée, il s’agit de l’année en cours…

Par extension, pour indiquer une date de séjour – en hotellerie notamment – on indique toujours un interval par la date d’arrivée et la date de départ. Exemple: 09MAR – 13MAR, soit 4 nuits. On ne dit pas séjour du 9 au 12 mars “inclus” par exemple, qui est beaucoup trop imprécis.

Les horaires

On indique par convention les horaires avec les heures au format 24 heures préfixé du zéro obligatoirement, et minutes attachées, et en ajoutant éventuellement le code du fuseau horaire s’il pouvait y avoir un quelconque doute.

Exemple : 0954 pour 9 heures 54, en précisant éventuellement 0954CET.

Il existe plusieurs manières d’écrire le même fuseau horaires, en précisant s’il s’agit de l’heure d’été ou d’hiver, selon s’il est sujet à ce décalage aussi appelé Daylight Saving Time (DST)

Tous les fuseaux horaires peuvent être explicité par leur décalage par rapport au méridien de Greenwich (GMT) qui est l’heure conventionnelle unifiée (UTC) aussi appelée ZULU (Z) en aviation.

Exemples : CET ; Central European Time, on précise CEST l’été. On a aussi BST pour British Summer Time, et IST pour l’hiver (Irish Standard Time) ou GMT. Enfin, on a PST ou PDT : Pacific Standard Time ou Pacific Daylight Time pour la côte ouest des USA.

Dans les transports, il y a une règle absolue : on exprime toujours un horaire en heures locales. TOUJOURS. Ainsi, si votre avion part à 1430 de Paris et arrive à 1930 à Athènes, il met bien 4 heures de trajet, mais il y a un décalage d’une heure entre Paris (CET) et Athènes (EET)

Pour plus d’informations sur les fuseaux horaires, l’article de Wikipedia est très complet : http://en.wikipedia.org/wiki/Time_zone

Et un excellent site si vous êtes à donf : http://www.timeanddate.com

Les lieux

Alors la c’est beaucoup plus compliqué… on va décomposer. Voyons déjà les pays.

Il existe deux codifications officielles pour les pays : à deux lettres ou à trois lettres, et en plus une codification en chiffres. Tout est dans la norme ISO 3166 http://www.iso.org/iso/country_codes/iso-3166-1_decoding_table.htm

Ainsi, pour la France, on aura FR, FRA ou 250. Cela peut devenir plus compliqué quand il s’agit par exemple du Royaume Unis, dont l’abréviation pressentie est UK, alors qu’elle est en fait GB/GBR/826. Méfiez-vous donc des pièges.

Ensuite, on arrive au niveau de la première subdivision des pays, qui sont les nations fédérales réunissant plusieurs états, comme le Canada par exemple. Ainsi la British Columbia, est abréviée BC. Ici, la norme ISO3166-2 ne spécifie qu’une codification à 2 lettres.

Il y a donc une difficulté car par exemple AZ est le code pays de l’Azerbaïdjan, mais c’est aussi le code d’état de l’Arizona, aux USA (US). Il est donc convenu de toujours utiliser le code pays en préfixe : US-AZ pour l’Arizona.

Pour faire vite, on en arrive aux villes et aux aéroports… Selon la norme Iata, l’association internationale du transport aérien, les villes et aéroports ont des codes à 3 lettres.

Le code d’une ville englobe tous les aéroports qui la desservent. Ainsi, pour Paris (code PAR), on à Charles de Gaule (CDG) et Orly (ORY). Pour Londres LON, on a Gatwick LGW, Heathrow LRH, Luton LTN, London City LCY, et Stansted STN.

C’est tout simple !

Alors maintenant un petit jeu !

Si je vous donne ce rendez-vous : FUN, le 28OCT12 à 0117GTM

Vous me retrouverez où, et il sera quelle heure à Paris ? Celui ou celle qui me donnera la bonne réponse gagne le droit de venir me rejoindre pendant mon périple où il/elle veut et quand il/elle veut parce que je suis sûr au moins qu’on se ratera pas !

:)

6 thoughts on “Petit lexique du jargon du voyage

  1. detruit liliane

    Trop compliqué pour moi, dis-moi quant je peux te rejoindre. Ce n’est pas un jeu, ni une boutade, j’ ai hâte que ce soit concret. Mais, il va falloir que j’utilise les services d’un agent de voyage compétent pour m’organiser cela. T’en connais un ???

    Reply
    1. leBigJay Post author

      Hé ben tout est dans la page ‘itinerary’ sur le blog… tu choisi la destination et la date approximative, et tu prends les billets d’avion quand on est un peu plus sûr de la date… pour le voyage sur place, c’est moi qu’il organise: couchages en dortoire dans des établissements bien pourris (cafards inclus), longues marches sous le soleil avec les sacs à dos, bouffe dans les bouis-bouis locaux (chiasse garantie), bref, le paradis sur terre! :)

      Reply

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *


nine − 6 =

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>